Menu

Monthly Archives: février 2015

Biohazard joking
3 years, 11 months ago Commentaires fermés sur Biohazard joking

Biohazard joking

Une autre petite illustration de Pin’Up. Cette fois-ci je suis parti d’une vague idée tournant autour d’une rénette en bikini sur une plage paradisiaque pour aboutir à ce que vous avez devant les yeux. Quelqu’un me dit que j’ai un souci (à me faire ?) avec les trucs tentaculaires… Je ne sais pas… peut-être que le thème de cette illustration est tout bonnement  la conséquence d’une symbolisation inconsciente du virus qui est en train de tous nous avoir à la maison, les petits comme les grands. Voici quelques détails de l’oeuvre en grand format :

 

Oops! What have I done ?
3 years, 11 months ago Commentaires fermés sur Oops! What have I done ?

Oops! What have I done ?

Une petite illustration de Pin’Up qui me titille depuis que je ne cesse de m’acheter des ouvrages sur les dessinateurs, illustrateurs, peintres s’adonnant à la représentation sous toutes ses formes de la gente féminine. Etant actuellement en train de découvrir les artistes anglo-saxons des années 50 et 60 qui officiaient dans les magazines pour les hommes et pour les femmes, qui illustraient les romans noirs ou les romans à l’eau de rose, ou qui étaient dédiés à la décoration intérieure de son habitation ou la vie à la campagne… je découvre une multitude de styles, de techniques, d’expressions, de mise en scènes qui me donnent envie de m’essayer à mon tour à ce type de réalisations… très humblement et en tout bien tout honneur, bien sûr.

Come on, Robert ! Take me !
3 years, 11 months ago Commentaires fermés sur Come on, Robert ! Take me !

Come on, Robert ! Take me !

Une petite illustration en hommage à une oeuvre de Robert E. MC Ginnis, un illustrateur que j’ai découvert sur le tard et dont j’admire tout particulièrement les mises en scène et les postures de la gente féminine dans ses couvertures de romans de série noire ou dans ses affiches de films. Le tableau qui m’a donné envie de réaliser cette illustration avait pour moi un lien évident avec Lawrence Alma-Tadema, un peintre orientaliste dont les portfolios ont une place très particulière dans ma bibliothèque.