Menu

Monthly Archives: octobre 2016

  • candy-rose-repeinte-apres-1400px
  • candy-rose-repeinte-avant-1400px
2 years, 2 months ago Commentaires fermés sur Une après-midi pluvieuse

Une après-midi pluvieuse

Certains jours, il n’y a rien d’autre à faire que passer du temps sous la couette avec sa chérie, ou alors, se vautrer dans son fauteuil préféré devant sa Wacom en se passant en boucle Glory Box de Portishead… Parfois, il n’en ressort rien de bien glorieux, mais heureusement, il arrive, plus rarement, que ce qui ne devait être qu’un exercice de style, en l’occurrence, tenter de décalquer un portrait récupéré sur Internet avec des brushs, aboutisse à un résultat dont je suis… plus que satisfait (toute modestie mise à part). Bin voilà. Ci-dessus, le résultat considéré, et ci-dessous, la photo d’origine (à titre d’information, le séduisant et très sympathique modèle se prénomme Candy Rose)

candy-rose-repeinte-avant-1400px

2 years, 3 months ago Commentaires fermés sur Numéro 157

Numéro 157

entete-001

Pour cette première publication, voici une petite composition à travers laquelle je souhaitais raconter l’histoire tragique, style film de kung fu romantique des années 70, d’une rencontre inéluctable, voire brutale, aboutissant à une tragédie amoureuse…


You want to tell me something ?

You want to tell me something ?

Une illustration, ce soir, qui a toute une histoire… et quelle histoire ! La raconter serait inutile. Accordons nous sur le fait qu’une boucle a été bouclée. J’ai débuté sa conception il y a un peu plus de 3 mois en prenant pour base une peinture de Robert E. McGinnis (que j’adore) et ma carte graphique se souvient encore de mon enlisement avec les quelques milliers de petites feuilles que je faisais virevolter tout autour du personnage féminin. Photoshop en arrivait à saturation et me hurlait « stop » de plus en plus fréquemment.

Quoi qu’il en soit, je me rends compte aujourd’hui que cette posture, ce visage féminin tourné vers l’arrière et qui laisse transparaître une invitation silencieuse, cette végétation tourbillonnante, etc., tout cela était le symptôme annonciateur et précurseur d’un événement marquant dans ma vie.

J’ai repris ce soir le stylet de ma Wacom pour mettre une touche finale à cette illustration et le fait est que cette pause d’une centaine de jours m’a permis de revenir à l’essentiel et de recouvrer le petit quelque chose qui avait initié en moi l’envie de représenter cette femme. Ce qui est étrange, comme quoi, un jour tout doit finir par s’emboîter et occuper la place qui est la sienne, c’est que la nuit dernière j’ai rêvé d’être en train de faire un TP de biochimie à une bande de terminales, nous étions tous en blouse blanche, et l’une des étudiantes… mmmmmmm… disons qu’à une autre époque, je lui aurait bien cassé la gueule et mis quelques coups de pieds dans ses ovaires, mais là, j’étais cool, bien dans ma peau, même pas méprisant, juste cool… Aucun rapport me direz-vous, mais mes amis (les vrais) savent ce qu’il en est. Le réveil fut plaisant et le sommeil réparateur. J’avais compris quelque chose.

Sur ce, à la prochaine ! Bises.

you-want-to-tell-me-something-detail1

you-want-to-tell-me-something-detail2

you-want-to-tell-me-something-detail3